Le GK Collective est un groupe de recherche théâtrale fondé en 2009 par la metteure en scène hongroise Gabriella Cserháti. Sa recherche fondamentale est simple, comment atteindre un spectateur au 21e siècle? 21e siècle, le monde réaxé. Par le changement de paradigme dans le rapport à la présence à soi et à l’autre avec l’arrivée du numérique. Par le changement de paradigme dans le rapport aux vivants avec la prise de conscience du crise climatique et de l’antrhorpocentrisme, introduisant des nécessités diplomatiques interespèces. Quelle est la place et le rôle du théâtre dans une période de transformation intense ? La compagnie explore toujours des nouveaux formats en réponse, travaillant entre fiction et réalité et posant le spectateur au centre des dispositifs. Le but : ne pas pouvoir s’oublier, s’éviter ou disparaître au contact du théâtre. Reprendre le fil de soi. Le GK Collective crée des spectacles immersifs et participatifs, et considère en priorité le spectateur en tentant d’éviter toute domination dans la participation.

THéâTRe CaCHé

« Et si ça vous plaît, gardez le secret. » C’était la dernière phrase inscrite sur notre premier flyer en 2010 pour le premier THéâTRe CaCHé. Des flyers ont été cachés aléatoirement dans des boîtes de camembert dans des supermarchés. Quelques lignes et un numéro de téléphone pour la réservation, un hotline. C’est comme ça que l’aventure a commencé. Depuis Le THéâTRe CaCHé est devenu un dispositif théâtral partageable et repris parfois, avec 20 règles du jeu de mise en scène, open source. Parfois nous le transmettons dans le cadre de workshop ou de masterclass, parfois nous tentons nous-mêmes une nouvelle expérience. En tout cas cette forme nous a formé, transformé, a induit le format un seul spectateur pour parfaire l’illusion et l’immersion. C’est une utopie, une transformation durable du réel, c’est un filtre de possible à emporter partout. Après tout est-ce que la réalité n’est pas une fiction comme une autre ? (Détails dans l’onglet dédié;)

1 seul spectateur

Le format « spectacle pour un seul spectateur » s’est imposé dans l’histoire du GK Collective dès 2011, quand suite à différentes créations participatives le constat était claire : la participation suit les règles des systèmes de domination. Nous avons découvert que c’est l’autre spectateur qui représente le frein, qui par son regard, son jugement potentiel inhibe la participation. La décision d’isoler le spectateur pour un spectacle d’une heure pour la première fois se prend en 2011. Suite à cette expérience un horizon infini s’ouvre sur des nouvelles possibilités d’aborder la théâtralité, la relation au spectateur, la fiction, la dramaturgie, la scénographie. -Le GK Collective crée une dizaine de spectacle pour un seul spectateur, puis dédie deux ans de recherche au format un seul spectateurs avec huit expériences ciblés dans le cadre des Eprouvettes, en invitant d’autres artistes et chercheurs à partager la pratique et la réflexion.——————————————————————-Ce format rejoint l’une des principales préoccupations du groupe. Comment ne pas devenir un produit, comment ne pas être un consommable, comment ne pas contribuier à la déconnexion de soi-même ? Et si parfois nous avions envie de voir un spectacle, de regarder un film, juste pour nous éteindre un peu, ne plus être là, le temps d’une histoire ? Et si cela rendait le moment du retour à la réalité encore plus douloureux ? Si cela donnait envie d’avaler encore et encore des histoires, en disparaissant peu à peu ? Nous voudrions créer des moments de fiction où l’histoire est un cadre excitant pour la rencontre, la reconnexion avec soi-même, où l’intensité de l’histoire ne nous éloigne pas de nous-mêmes. Il nous semble que créer pour un seul spectateur permet de porter cette possibilité.

La troupe

Le GK Collective c’est :
Gabriella Cserháti
Isabelle Hazaël
Rachel Huet-Bayelle
Fabien Lartigue
Morgane Le Rest
Arnaud Lesimple
Quentin Pradelle
Julien Prévost

Accompagné par:
Alexis Nys de Productions Bis
Agathe Delaporte d’Akompani
Président Nicolas Combet

Complices Passé & Avenir

Djamel Afnaï
Xavier Berlioz
Juliette Bompoint
Marie-Bénédicte Cazeneuve
Barney Cohen
Maxime Coudour
Juliet Coren-Tissot
Cécile Dano
Alix Denambride
Jérôme Feigean
Camille Grant
Fanny Imber
Hélène Jupin
Guillaume Landron
Gaëlle Malandrone
Jérémy Malaveau
Frank Messica
Zoltan Moll
Maryam Muradian
Csaba Palotaï
Philippe Pasquini
Charles Poitevin
Antoine Roux
Marine Rozet
Khaled-Abdo Szaida
Zsofia Szemzo
Mélanie Vaugeois

Quinze créations sur les derniers dix ans, dont huit spectacles pour un seul spectateur.
Sept spectacles pour plusieurs spectateurs, dont trois dispositifs sans présence de comédiens.
Un spectacle pour enfant entre fiction et réalité. Deux spectacles en espace naturel.
Si vous voulez plus de détail (l’année du cru, le nombre total de spectateur ayant vécu l’expérience unique), vous pouvez cliquer ici.

Pièces

Liberté à Brême

C’est notre tout premier THéâTRe CaCHé #1, nous inventons et ne comprenons pas toujours nos propres réglès. Le spectacle commence dans un cimetière et se termine dans un appartement décadent. 50 spectateurs en déplacement  et entassement avec 11 acteurs. « Le cours du monde n’est pas réglé par l’amour. Sur ce point, la tête de la femme est légèrement dérangée. » C’est l’histoire de GEESCHE MILTENBERGER, une empoisonneuse au café

Barbe Bleue

THéâTRe CaCHé #2. Recevoir une clé par la poste. Ouvrir une boîte en métal avec posée au milieu de la place de la République à Paris. Découvrir le chemin qui mène à une séance secrète de psychanalyse de groupe, un peu sauvage. 50 spectateurs en participation libre, 7 acteurs. Puis la révélation. ça ne pourrait plus durer, c’est toujours les mêmes qui participent. Il va falloir isoler le spectateur pour qu’il ne soit plus inhibé par le regard de l’autre.

Bulles

Et voilà THéâTRe CaCHé #4! C’est notre premier spectacle pour un seul spectateur! 70 min. 7 acteurs 1 spectateur. En ville, en mouvement, en grandeur nature. C’est une très libre adaptation d’après « Le Temps et La Chambre » de Botho Strauss. Et si sur la demande d’un passant en quête de soutien, vous embarquiez dans l’intimité d’une famille où votre présence sera peut-être décisive dans ce moment exact de leur vie ? Vous seriez acteur ou spectateur ? C’est à vous de décider de la place que vous prenez, la vie continue inlassablement…

Urgence

L’euphorie « un seul spectateur » continue! Créé au départ pour incarner l’ars poética du groupe, élaboré avec des urgentistes, c’est un spectacle immersif. 35min. 6 acteurs 1 spectateur. Vous êtes victime d’un arrêt cardiaque ? Ne vous inquiétez pas, vous êtes entre de bonnes mains. Une nouvelle vie est possible tous les jours.

EnVie

THéâTRe CaCHé #1.4 c’est une tentative de multiplier des « un seul spectateur ». Spectacle joué intégralement dans le métro parisien. Départ de 8 endroits différents, convergeant vers un point commun. Spectacle individuel pour 21 spectateurs se croyant seul. 64 minutes, 8 acteurs. Finalement qu’est-ce qui fait qu’on se sente en vie ? Qu’est ce qui fait qu’on lâche nos rêves ? Qu’est-ce qui fait qu’on se « range » ? Est-ce qu’on a eu envie un jour de ne pas se ranger? Est-ce qu’on s’en rend compte quand on se range ? Qu’est-ce que ça veut dire « être rangé » ? Qu’est-ce qui fait qu’on est capable de serrer les dents toute une vie? Est-ce spectaculaire de perdre ou de gagner sa liberté ? Mais qu’est-ce que la liberté?

Hotel Obscura

Spectacle pour hôtel en marche. Infiltré dans la réalité d’un hôtel, certaines chambres invitent à y entrer. Une création collaborative avec la Folie Kilomètre et la Transplanisphère. Performances one-to-one. La création c’est un des volets du projet de coopération européenne, nous travaillons avec Ohi Pezoume (GR), Mezzanine Spectacles (FR), Triage (AU), Die Fabrikanten (AT).

Proust.

THéâTRe CaCHé vol#8. Nouvelle tentative, ou bien comment multiplier la jauge d’un spectacle pour un seul spectateur pour qu’ils soient 84 à vivre le spectacle en 7h. Résultat 2 circuits parallèles, 8 acteurs en surchauffe, 1 appli pour localiser et synchroniser tout le monde pour jouer ensemble dans toute une ville.Si votre téléphone avait une âme, elle vous connaitrait mieux que votre mère. Selon toute apparence, elle s’appellerait PROUST. Vous avez toujours rêvé de regarder votre vie, comme s’il s’agissait d’un film ? Embarquez, appelez PROUST. Elle vous fera tourner la tête. Vous ne saurez plus où commence la fiction et où se termine la réalité.

AGENCE DE RENCONTRE SANS RISQUE

YKIMNAR

de l’Agence de Rencontre sans Risque. Un seul spectateur. Un acteur (oui). 30 minutes. Deux programmes disponibles. Coach robot humanoïde dernière génération, disponible pour entrainer les consommateurs, pour ne plus prendre de risque dans les relations et à garder son monde intacte en protégeant de toutes perturbations extérieures. Prenez les commandes (vocales) et paramètres votre niveau d’intimité.

DCOD’R

de l’Agence de Rencontre sans Risque. Rencontre entre deux inconnus. 30 minutes. A moins de 6m32, nos neurones miroirs s’activent et déclenchent l’empathie, qui est l’un des principaux risques dans la relation. Avec le DECOD’R, vous pourrez rencontrer quelqu’un sans lui parler, par l’intermédiaire d’un écran où seront dévoilées en direct des bribes de vie qu’il aura accepté de partager avec vous. un filtre de fiction vous protégera grâce à un modérateur de l’Agence.

(F)RAVI

de l’Agence de Rencontre sans Risque. Rencontre entre deux inconnus. 30 minutes. Le (F)RAVI est un dispositif de rencontre téléphonique entre deux personnes. L’Agence organise la rencontre et fournit le dialogue ainsi que des consignes d’exécution que les protagonistes devront suivre, afin que celle-ci soit garantie sans risque.

MIRAGE

Agence de Rencontre sans Risque. Classroom interactive sur Zoom pour 50 spectateurs. 50 minutes. Pour vous apprendre à ignorer le réel, vous former à refuser ce que vous n’avez pas envie de voir. Mirage, pour que le réel ne soit plus qu’une image.

Métro Climat

Sur les traces du Théâtre de l’Opprimé d’Augusto Boal, nous faisons un nouvel essai dans le métro parisien. Une adaptation du texte de « Ce qui m’est dü » de la Débordante Cie et autant d’acteurs invisibles. Est-ce que nous faire passer pour des travailleurs matinaux permettrait de faire entendre un texte militant comme s’il en était pas un  ? L’ambition est de créer un virus. Et si d’autres travailleurs dans le métro aurait pris la parole et aurait distribué ce même texte, tout en restant en costard ? Une mise en scène de Fabien Lartigue cette fois-ci.

Loup Bleu

Le Loup Bleu est un conte initiatique moderne qui fait traverser de la frontière ténue entre rêve et réalité, inspiré de l’expérience d’une tribu de Malaisie, les Senoïs, ethnie dont la préoccupation principale était le rêve. Spectacle pour groupe d’enfant (pour une fois). 45 minutes.

Révész

Spectacle pour un seul spectateur, une traversée nocturne, surtout en barque. 53 minutes.Rendez-vous la nuit. Quelqu’un viendra vous chercher pour vous emmener au bord de l’eau, puis vous guider en barque vers l’autre rive. Sommes-nous au temps des déluges, des catastrophes écologiques ? Sommes-nous au temps d’exode de réfugiés cherchant terre d’accueil ?Au temps d’un régime politique qui atteint nos libertés fondamentales ? Ou tout simplement morts?Comme beaucoup avant vous, vous allez pénétrer dans la Zone. Ce qui y adviendra ne dépend que de vous.  Un voyage à l’intérieur de vous-même autant qu’une traversée dans l’obscurité.

Radio des Doléances

Face à face participatif. Le spectateur se retrouve l’invité spécial d’une émission de radio « L’avenir dès à présent ». Assis dans une demi-pénombre, dans l’intimité d’un casque audio et d’un micro partagé avec un reporter, il découvre le principe de l’émission, ainsi que sa thématique du jour. Le duo est amené à répondre à une série de questions cachetées dans des enveloppes, chacun.e à son tour. Celles-ci sont extraites et/ou conjuguées de la recherche de Bruno Latour sur les cahiers des doléances.

L’Avenir Vous Regarde

Face à face participatif. Spectacle participatif pour 50 spectateurs. Création covidée, remplie pour ce printemps Les sciences prospectives ont confirmé  que notre vision individuelle du futur impacte le futur collectif. Cette découverte est préoccupante alors que des sondages interrogeant la population sur sa représentation du futur, révèlent que 76 % des Français préféreraient vivre dans le passé et craignent l’avenir. Dans une telle situation, comment construire collectivement un futur souhaitable ? VENEZ prendre part à la première tournée de dépistage oculaire du Ministère de l’Avenir en préfiguration, la tournée “L’Avenir Vous Regarde”.

L’Arbre à Secret

Et voilà notre nouvelle création. Dans la forêt. Suspendus ? chut. Le reste est secret.

Dispositifs

THéâTRe CaCHé

C’est un film qu’on regarde de l’intérieur. Un film vivant où le spectateur fait partie de l’histoire, mais il joue son propre rôle. Une pièce de théâtre qui se joue en décor réel et en temps réel. Une fiction où nous prétendons ensemble que c’est la réalité. C’est un dispositif de mise en scène développé par le GK depuis 2009. Plus d’info dans son onglet dédié et les règles du dogme que nous-mêmes nous avons jamais réussi à respecter totalement en open source.

Immersif

Nous ne nous inscrivons pas dans les traditions anglo-saxonnes. Contrairement à cette lignée, pour nous les formes immersives ne signifient pas un immense décor créé de toute pièce dans lequel le spectateur circule de tableau en tableau, plongé dans une ambiance forte, avec des acteurs qui jouent des séquences en boucles dans un unité de lieu. L’immersion se crée au GK dans un décor naturel inchangé, ville ou nature, (pas de rajouts de décors monumentaux, ni de moyen matériel colossale). Ici l’immersion se produit grâce à l’intimité du jeu d’acteur, le déplacement toujours narratisé, et souvent par de la scénographie sonore. Ce que nous déployons ce sont des moyens humains démesurés.

Agence de Rencontre Sans Risque

L’Agence de Rencontre Sans Risque est un faux start-up, créé par le GK en 2016. Son but c’est de questionner le changement de paradigme dans les rapports humains à l’ère numérique et le niveau de consommation possible dans les relations. L’Agence le jour d’aujourd’hui a quatre produits, des fausses et des vrais rencontres, des robots humanoïdes, et un cours en ligne.

Théâtre Invisible

Sur les traces du Théâtre de L’Opprimé d’Augusto Boal, le GK infiltre des acteurs parfois dans la réalité sans crier gare. Parfois nous le dévoilons, parfois nous nous taisons à jamais.

Laboratoire Eprouvettes

Sur deux années le GK a suivi un protocole de recherche pour cartographier les limites et les horizons du format un seul spectateur. Huit expériences ont été créé des compagnies invitées pour échanger théorie et pratique. Ces expériences ont été testés et documentés, une publication est en cours de travail pour partager ce mine d’or, ce format qui semble parfois contenir le théâtre dans son ensemble. Premier document accessible dans  l’onglet dédié.

Urgence

Agence Sans Risque – Fravi

Agence Sans Risque – Ykimnar

Passé

2020 :
“Révész » : Pronomades Haute Garonne
« le (F)RAVI » : la Piscine d’en Face, Sainte Geneviève des Bois / offert en ligne pendant le confinement
« YKIMNAR » : la Piscine d’en Face, Sainte Geneviève des Bois / Centre Culturel de la Norville (91) / Domaine de Chamarande
« Mirage » : Maif Social Club, Paris
« Le Loup Bleu » : en école à Ballainvilliers (91)

2019 :
« YKIMNAR » : la Mégisserie, scène conventionnée de Saint Junien / le Cube à Issy-les-Moulineaux (92) / Festival Chalon dans la Rue, Chalon sur Saone
« le (F)RAVI » : TRANSFERT à Rezé (44) / Festival Parades, Nanterre (92)
« Révész » : Festival d’Aurillac, Festival Furies, Chalons en Champagne / la Lisière, festival de jour de Nuit, Bruyères le Chatel (91)
« Radio doléances » au Festival Ceux d’en Face, Animakt, Sulx-les-Chartreux
GK artiste associé au Festival Ceux d’en Face (Animakt) – écriture globale d’un évènement sur une soirée
« Le Loup Bleu » : fête de la ville de Brétigny (91) / Portes ou vertes du SIAHVY, Animakt, Saulx-les-Chartreux (91)
Formation
« +3 degrés » – prise de conscience de l’effondrement

2018
« YKIMNAR » : Maif Social Club, Paris / Obro, Puy d’eau
« Révész » : Boulon, Citron Jaune
« le DCOD’R : Gaité Lyrique, biennale NEMO, Paris

2017 :
« Proust. » : Tombées de la nuit à Rennes / Festival et20l’été, Paris
« Urgences » : les Grands Voisins, Paris / Théâtre Nanterre Amandiers pour rencontre sur le théâtre immersif
« le (F)RAVI » : la Javelle, Paris
« YKIMNAR » : Gaité Lyrique, biennale NEMO, Paris  

2016 :
« Proust. » : Festival Chalon dans la Rue, Chalon sur Saone (71) / Festival Cergy…soit !, Cergy (95) / la Défense Week, la Défense (92) / Festival Onze Bouge, Paris / “PLAY MOBILE ‒ station#3, théâtre de Chatillon (92) / IN SITU, Marseille, Mulhouse Scènes de Rue/
« Urgences »  : aux Tombées de la Nuit à Rennes / Faiencerie de Creil /
« Hotel Obscura » avec le Polau à Tours

Avenir

« DCD’R » de l’Agence de Rencontre Sans Risque, le 12 décembre 2020 à Concarneau.

« L’Agence de Rencontre Sans Risque » vous ferez découvrir chacun de ses produits à Mains D’oeuvres. Chaque samedi du mois de Février 2021.

« YKIMNAR » de l’Agence de Rencontre Sans Risque au festival XS au Théâtre National de Bruxelles, du 1 au 3 Avril 2021.

« L’Avenir Vous Regarde » à La Norville, le 9 avril 2021.

« Révész » à Derrière le Hublot, le 22 et 23 mai 2021.

Le format « spectacle pour un seul spectateur » s’est révélé à nous comme un engagement à part entier envers le théâtre et les spectateurs du 21e siècle pendant dix ans. En créer n’était pas une expérience isolée, mais un cheminement, un horizon. Nous avons écrit des textes pour élaborer de la pensée partageable à partir de nos pratiques (et pas inversement). Ici vous trouverez : Manifeste de 2018, Les règles en accès libre pour créer du THéâTRe CaCHé, et un compte rendu -un premier texte avant la publication d’un livre dédié à notre recherche sur le un seul spectateur : Eprouvettes

Charte

MANIFESTE

Le théâtre caché, écrit THéâTRe CaCHé, est un dispositif théâtral créé en France en 2009 par la réalisatrice et metteur en scène hongroise Gabriella Cserháti, dans un premier temps pour ses propres créations, dans un second temps pour permettre à d’autres metteurs en scène d’explorer cette forme.
La forme est développée dans ses détails par le GK Collective depuis 8 ans. Elle est donnée « open source » à tout créateur intéressé depuis 2011.

–> Dogme en entier ou

Lire les Règles

RÈGLES ET ILLUSTRATIONS

Règles du 31 juillet 2017 ce qu’on sait du THéâTRe CaCHé (animal sauvage en observation)

RÈGLE N°1 > C’est un film qu’on regarde de l’intérieur.

RÈGLE N°2 > C’est une fausse situation dont la fausseté est insaisissable pour le monde extérieur du début à la fin.

RÈGLE N°3 > C’est une fausse situation que l’on prétend réelle, équipe et spectateur,et ce tout au long de la pièce.

RÈGLE N°4 > C’est une fiction qui se déroule en temps réel (pas d’ellipse) et en grandeur nature dans un ou plusieurs décors réels.

RÈGLE N°5 > Chaque moment est narratif et réaliste: les déplacements, les phrasées, les changements de scène, les changements d’éclairage ou l’apparition de la musique.

RÈGLE N°6 > Il n’y a ni plateau, ni coulisses, ni régie perceptibles par le spectateur. Comme on passe notre temps à maintenir la convention (ici on prétend ensemble que c’est réel) il est inutile de nous mettre en danger en faisant une régie cachée pour garder un contrôle. Les acteurs doivent être autonomes et tout doit être géré del’intérieur.

RÈGLE N°7 > L’entrée dans la fiction se fait dès la réservation. Leseuil de la fiction est franchi à ce moment-­‐là.

RÈGLE N°8 > L’entrée dans le spectacle n’est pas signifiée. La sortie, la fin du spectacle n’est pas célébrée non plus. Les deux bouts se fondent en fondu enchaîné dans le réel.

RÈGLE N°9 > Le jeu des acteurs, pour les raisons mentionnées au dessus, tente de se rapprocher au maximum du réel.

RÈGLE N°10 > Concernant la narration, les actions trop extraordinaires (tuerie, accident majeur, arrivée des extraterrestres) sont bannies, parce qu’elles se dénoncent clairement en tant que fiction.

RÈGLE N°11 > L’abus sur le réel est interdit(ceci n’est pas une caméra cachée où nous profitons de l’ignorance de l’environnement pour faire germer un malaise). Interdit de générer de l’empathie manipulatrice.

RÈGLE N°12 > Le spectateur ne doit pas devoir jouer un rôle, autre que lui-­‐même. Le spectateur n’a pas de passé dans la narration.

RÈGLE N°13 > Le spectateur doit avoir néanmoins une place dans la narration, une place qui ne l’oblige ni à agir, ni à jouer, mais qui peut le lui permettre. Une place qui lui donne l’impression d’être nécessaire, voire indispensable au déroulement de l’histoire. Par contre il ne faut en aucun cas que l’évolution de la pièce se repose sur le spectateur et soit donc source de pression pour lui.

RÈGLE N°14 > L’utilisation du «hors champ » est un outil souhaitable pour renforcer l’impression de réel et élargir l’espace physique de la fiction.

RÈGLE N°15 > L’utilisation des « fourches » d’histoire est souhaitable pour augmenter chez le spectateur la sensation d’avoir un impact sur l’histoire et pour augmenter le brouillage entre fiction et réalité (et l’ancrage du spectateur dans le naturel de l’histoire).

Une fourche est un choix. Un choix qui incombe aux spectateurs dans le déroulement de l’histoire. Elle peut être vraie (il y a véritablement deux lignes d’histoires qui courent à partir de là) ou fausse (on prétend avoir bifurqué, mais dans les deux cas on débouchera au même endroit de l’histoire).

RÈGLE N°16 > Si possible la promotion du spectacle doit faire partie de sa narration.

Cela permet de préparer le spectateur et de commencer le fondu enchaîné.

RÈGLE N°17 > Si possible (bon bras de fer avec les programmateurs) le premier contact direct avec le spectateur avant le départ de la pièce (exemple: confirmation de la réservation) doit être narratif. (Note : de notre expérience il faut privilégier les fausses pistes narratives, pour éviter le fantasme préliminaire des spectateurs.)

RÈGLE N°18 > Le règlement de la place de spectacle-­‐ ou bien fait partie du spectacle, ainsi que le moment de paiement, auquel cas c’est dans la narration qu’on paye et ce n’est alors -­‐dans la narration-­‐ évidemment pas un spectacle qui est payé -­‐ ou bien la place de spectacle a été payée en amont.

RÈGLE N°19 > En aucun cas le spectateur ne doit subir de l’intrusion physique ou psychique. Sa participation et sa confiance donnée doivent être honorées à tout momentdu spectacle.

RÈGLE N°20 > Pour les cas d’irrespect de la part d’un spectateur, un protocole de sortie doit être établi au préalable et doit être suivi par l’acteur, avec le moins d’écart possible.

Chers complices,

Quand vous avez eu une intention THéâTRe CaCHé, merci de mentionner l’existence de ce protocole dans votre communication.

Mention courte:

D’après le protocole THéâTRe CaCHé -­‐ GK Collective.

Mention longue:

Le THéâTRe CaCHé est un protocole inventé par le GK Colective en 2009, cette création à son tour tente de propager ce virus. Le THéâTRe CaCHé est un dispositif open source (possibilités de libre usage,
d’accès aux règles et de création de travaux dérivés).

Nous avons envie de partager nos pratiques, n’hésitez pas de nous contacter pour échanger sur vos découvertes.

GK Collective.

Direction artistique :
Gabriella Cserhati
contact@gkcollective.org
https://gkcollective.org
_
Production/Diffusion :
Productions Bis
Alexis Nys
contact@productionsbis.com
www.productionsbis.com
_
Administration :
Akompani
Agathe Delaporte
agathe@akompani.fr
http://akompani.fr

Nous ont soutenus:
La DGCA, La Région Ile-de-France, la DRAC Ile-de-France, l’ADAMI, la Spedidam, la SACD / Auteurs d’Espaces, l’ARCADI, la Biennale Internationale des Arts Numériques, le CNC Dicréam, Animakt (91), le Domaine Départemental de Chamarande (91) le dispositif SACD / Écrire pour la Rue, Le Boulon, CNAREP (59), Le Citron Jaune, CNAREP (13), L’Atelline (34), Furies (51) le POLAU (37) et La Lisière (91), Mains d’Oeuvres (93), Collectif 12 (78), Réseau IN SITU, Réseau Déambulation, IN TOUCH Network, Fondation Ecart Pomaret.

Vive l’internet low-tech.
`
Nous utilisons une architecture simple pour alléger son fonctionnement.

Vous ne trouverez pas d’images sur ce site, même si nous en avons caché trois.

Ceci est un choix politique, pas de image fix, ni image en mouvement, face à la crise climatique un pas,  pour ne pas consommer de l’énergie inutilement. Comme « notre consommation de vidéo en ligne émet autant de CO2 que l’Espagne » nous avons fait le choix de ne pas dupliquer ou enrichir la collection de vidéo disponible sur le GK. Si besoin irrépressible, sur le site de Productions Bis, ou dans votre navigateur de recherche, vous retrouvez tout. Merci.

Ce site a été conçu et réalisé par Julia Baudier. Merci.